10599413_613144895471333_8382846303576156438_n

La naissance du festival de Benguerir du cinéma est arrivée après le grand succès réalisé par l’événement des jours cinématographiques organisés par l’Association Panorama de culture et de développement de 16 au 19 avril 2013, ainsi que la volonté de l’association d’instaurer une culture. cinématographique dans la région du Rehamna, en vue du grand manque dont souffre cette région et l’absence des instituts et des centres  de cinéma. Ce qui nous a obligés à établir des coopérations avec des établissements spécialisés, plus précisément l’Institut Spécialisé du Cinéma et l’Audio-visuel de Rabat. C’est là d’où vient l’idée d’organiser un festival du cinéma, non seulement sur le niveau national mais aussi sur le niveau international, en vue l’importance d’ouverture sur les différentes cultures et civilisations en considérant l’art en général et le cinéma précisément comme langue universelle. Nous avons choisi pour cette édition le titre « le cinéma et les valeurs humaines universelles ».

Le choix de ce sujet vient du grand besoin insistant d’instruire le principe des valeurs humaines surtout en vue des troubles que vit l’humanité à cause de l’absence de ces valeurs.

Nous souhaitons vivement que le festival de Benguerir sera un rendez-vous annuel où se rencontre les amants de cet art, amateurs et professionnels, de tous les coins du monde pour échanger les expériences. Ainsi que nous voulons que la ville de Benguerir devienne un pôle civilisateur où se croise l’est et l’ouest, le nord et le sud pour ses compétences socioculturelles et économiques qui les qualifient à jouer ce rôle,

surtout sa position stratégique dans la région Marrakech Tensift El Haouz. Ainsi, la ville connait des grands développements avec la construction de la Ville Verte Mohamed 6.

C’est pourquoi qu’il faut encourager ces initiatives sincères car elles forment un des grands axes de notre développement culturel et artistique en se rappelant toujours la lettre noble de l’invention cinématographique, personne ne nit le grand rôle de ces projets culturels pour nourrir l’âme du citoyen et développer ces compétences.